Quand un premier enfant effectue sa première rentrée en petite section de maternelle, on est parfois un peu assommé de règles et de sigles… Petit décodeur pour les nouveaux parents d’élèves !

ALAE: Accueil de Loisirs Associés à l’Ecole. La directrice et son équipe d’animateurs/trices, renforcée par les ATSEM (jusqu’à 17h), encadrent des activités éducatives, de jeux ou de détente pendant les temps périscolaires (matin, midi ou soir, voir rubrique coordonnées et horaires). Ce service est régi par la municipalité. Pour y inscrire votre enfant, il faut se déplacer en mairie (6e étage, service scolaire).

ATSEM : Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles. « Elles assistent l’enseignant pour la réception, l’animation et l’hygiène des enfants ainsi que de la préparation et la mise en état de propreté des locaux et du matériel servant directement à ces enfants. Les agents spécialisés des écoles maternelles participent à la communauté éducative. Ils peuvent, également, être chargés de la surveillance des très jeunes enfants dans les cantines. Ils peuvent, en outre, être chargés, en journée, des mêmes missions dans les accueils de loisirs en dehors du domicile parental des très jeunes enfants » (source: Décret n°92-850 du 28 août 1992).
Jusqu’en 2014 à Colomiers, il y avait une ATSEM par classe. Cet encadrement a été réduit pour cause de restrictions budgétaires. Actuellement, les 2 classes de grandes sections se partagent une ATSEM.

BCD : La bibliothèque centre documentaire est la bibliothèque de l’école. Elle est indépendante des petites bibliothèques que chaque enseignant crée dans sa classe. Elle peut accueillir des ateliers autour de la lecture, ou être utilisé pour des activités en petit-groupe.

Coopérative scolaire : « Elle finance des activités scolaires : sorties, abonnements, etc.
 Les coopératives scolaires ne doivent pas se substituer aux communes et ne peuvent servir à financer ni l’entretien ni le fonctionnement de l’école. Elles ne sont pas habilitées à gérer des fonds publics et leurs ressources proviennent de dons, subventions, cotisations et du produit des fêtes. Les versements doivent toujours être volontaires et libres. Une coopérative scolaire peut être affiliée à la section départementale de l’office central de coopération à l’école : O.C.C.E = Office Central de la Coopération à l’Ecole  »  (source: education.gouv.fr). A l’école H-Boucher, la coopérative est principalement alimentée par les dons des familles, suite à l’appel au don lancé par la directrice en début d’année scolaire.

Doudou : Le doudou est toléré… surtout en début d’année et durant toute la petite section. L’enfant sera cependant invité à le déposer dans le courant de la matinée dans les étagères à doudous, car il peut devenir un peu gênant pendant les activités ! De la même façon, la tétine peut entraver la parole, et est donc tolérée pendant le temps de transition du matin, puis à la sieste.

Fournitures : il n’y en a pas en maternelle ! Feutres, papiers, cahiers, peinture… sont fournis par l’école. Il vous sera seulement demandé d’apporter un paquet de lingettes et une boîte de mouchoirs en papier, qui constitueront la réserve de la classe tout au long de l’année.

Goûter : pour les enfants restant à l’ALAE du soir, la boîte-à-goûter, marquée au nom de l’enfant, doit être déposée par les parents chaque matin, dans la caisse prévue à cet effet devant chaque classe. Les animateurs distribueront les goûters dans les classes à partir de 16h15. Ensuite commenceront les activités et les jeux. ATTENTION : n’oubliez pas de récupérer la boîte vide en reprenant votre enfant en fin de journée…
Suggestions de collation équilibrée: un fruit ou une compote + une madeleine ou un cake. Eviter les chips et les bonbons (trop gras et peu nourrissants), les aliments qui s’émiettent ou sont difficiles à manger seul…

Sieste : en PS, le temps de repos est obligatoire, même si l’enfant ne dort pas. Chacun a son lit et peut apporter son propre oreiller. La literie est changée 2 fois par semaine. Ce sont les animatrices ou les ATSEM qui aident les enfants à se coucher, et surveillent les dortoirs.
En MS, les « gros » dormeurs vont au dortoir s’il y a de la place (les PS sont prioritaires), ou marquent un temps calme dans la classe, à la reprise de l’après-midi.
Les GS ne font plus de « temps de repos », mais les enseignantes adaptent les ateliers à la capacité de concentration de leurs élèves.

Vêtements : ah… les habits… ceux qu’on perd, ceux qu’on tâche, ceux qui sont pratiques, ceux qui sont trop grands, ceux qui sont trop chauds… La consigne principale est de marquer chaque vêtement au nom de l’enfant. Les PS font la sieste en sous-vêtements. Le reste de leur tenue est rangée dans des petits paniers. Mais le rhabillage est parfois compliqué, quand on est ensommeillé, qu’on est serrés, et que 2 adultes doivent aider 50 enfants… Autant privilégier les vêtements pratiques à mettre seul. Il faut aussi imaginer que les activités de motricité sont quotidiennes, avec les parcours (cheminement sur poutrelles, saut dans des cerceaux, jeux d’équilibre…) et les récréations dans la cour (escalader les jeux des petits, courir, danser…).

Si vous souhaitez enrichir ce dico de l’école, n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions !